Une tradition d'excellence

mars 2022

Personnalisation d’albums de finissants Premere BLS II

Personnalisation d’albums de finissants Premere BLS II (cliquez ici pour voir la vidéo)

Un grand bond en avant avec l’automatisation de la personnalisation des albums de finissants, une spécialité chez Multi-Reliure depuis notre création en 1988. Cette ligne de production remplace une méthode de production au plomb des années ’50. Le processus s’exécute directement à partir d’un fichier Word et l’alimentation des albums se fait en continu. Pas de matrice et aucun rejet!

février 2022

Cisaille circulaire Kolbus PK 170

Cisaille circulaire Kolbus PK 170 (cliquez ici pour voir la vidéo)

Installation d’une technologie de coupe et d’équerrage de carton pour la fabrication de couvertures rigides. Cet investissement nous permet une plus grande autonomie dans la fabrication juste à temps de toutes nos commandes. La précision de cette technologie allemande est maintenant couplée avec des outils de mesurage numérique. Avec la complexité des chaînes d’approvisionnement, cet ajout arrive à point! Voir la vidéo

décembre 2021

Nouveau procédé de recyclage de poussière

Nouveau procédé de recyclage de poussière
Toujours en processus d’amélioration continue, Multi-Reliure a fait l’acquisition d’une unité Weima C150 pour la compression de toute la poussière provenant de sciage des dos des volumes reliés. Ce procédé permet l’élimination d’un rejet à l’enfouissement de 65 000 lbs par année soit l’équivalent d’environ 7 remorques pleine de 53 pieds. La poussière hautement compressée transforme ce rejet de production en briquettes qui sont vendues comme biomasse. Un gain net pour l’environnement, une usine plus propre et un environnement de travail plus sécuritaire!

février 2021

Installation d’une toute nouvelle ligne de production Kolbus DA 280

Installation d’une toute nouvelle ligne de production Kolbus DA 280 (cliquez ici pour voir la vidéo). Cette machine qui sert à la fabrication des couvertures rigides est la plus rapide jamais fabriquer par Kolbus avec une cadence de 100 couvertures par minute. Cette acquisition offre la possibilité de faire des couvertures 3 pièces de manière automatisé et des épines asymétriques pour des présentoirs spéciaux. En plus de finaliser cette installation, nous en avons profité pour refaire le Layout complet du département de 15 000 pi2 avec l’ajout d’un couteau Polar et d’un système de ventilation.

décembre 2020

Nouvelle ligne de production Kolbus Boxer BX200

Mise en opération d’une toute nouvelle ligne de production Kolbus Boxer BX200 (cliquez ici pour voir la vidéo) pour la production de boîtes de carton sur mesure et sur demande. Cet investissement s’inscrit dans notre mission d’innovation et va procurer de nombreux bénéfices à nos clients :

  • Le format exact pour l’emballage calculé selon le poids ou la quantité requise
  • Pas de papiers de bourrage
  • Boîte plus solide pour l’expédition courrier
  • Utilisation du bon type de carton : simple ou double parois (32 ou 42 ECT)
  • Possibilité de choisir la veille de la production le nombre de volume par boîte
  • Facturation uniquement pour les boîtes utilisées. Pas de gâches
  • Pas de gestion d’inventaire ni de transport de boîtes vides
  • Pas de quantité minimum requise
  • Une agilité accrue pour rencontrer les normes d’emballage de vos clients
  • Diminution de l’empreinte écologique

décembre 2019

L’équipe de Multi-Reliure s’agrandit

L’équipe de Multi-Reliure s’agrandit avec l’arrivée de Mme Michelle Côté et M. Brent Mackie. Ils occupent respectivement les postes de Coordonnatrice de production bilingue et de Directeur de comptes pour les marchés de l’Ontario et des États-Unis. Ils contribueront aux efforts déjà entrepris visant à accroître la qualité de nos services, à accentuer notre présence en Ontario et à développer le marché américain.

novembre 2019

Gagnant investissement régional du MMCQ

Multi-Reliure est le grand gagnant dans la catégorie investissement régional du MMCQ (Manufacturiers de la Mauricie et du Centre du Québec). Le prix est remis à Yvon Sauvageau président et son associé Patrick Pâquet dans le cadre du Gala Le Manufacturier 2019. Il s’agit d’une reconnaissance de l’industrie pour la qualité de son plan d’investissement Leader 2020.

Voir la vidéo

novembre 2019

Gala Distinction Desjardins

Nous sommes vraiment très fiers d’avoir remporté ce prix qui reconnaît la qualité de notre équipe et de nos opérations!

Gala Distinction Desjardins
Dans la catégorie : Entreprise manufacturière, présentée par le Ministère de l’Économie et de l’Innovation

Voir la vidéo

octobre 2019

2 compresseurs à vis 50 HP Kaeser BSD-50 et un sécheur frigorifique TF-174

Mise à niveau de notre salle des compresseurs avec l’ajoute de 2 compresseurs à vis 50 HP Kaeser BSD-50 et un sécheur frigorifique TF-174.

Nous ne manquerons pas d’air pour nous soutenir dans notre croissance!

octobre 2019

Nomination de Denise Gignac

Nomination de Denise Gignac au poste de Superviseure à la production avec les responsabilités suivantes :

  • Planifier et organiser le travail du quart de jour avec le directeur des opérations
  • Faciliter l’intégration des nouveaux employés et voir à leur formation continue
  • Faire la transition avec le quart de soir

Cette nomination s’inscrit dans sa progression chez Multi-Reliure après s’être démarquée par son attitude et ses qualités d’opératrice de plusieurs équipements depuis août 1999.

août 2019

Acquisition d’une toute nouvelle couseuse AsterPRO 44 de Meccanotecnica

Acquisition d’une toute nouvelle couseuse AsterPRO 44 de Meccanotecnica (cliquez ici pour voir la vidéo) fabriquée selon nos exigences en Italie. Cette machine double notre capacité de production en couture Smyth. Elle ajoute des options d’ouverture de cahiers, de points de couture décalés et un système de caméra GigaLynx Dual Control pouvant détecter les erreurs sur le dessus et le dessous des cahiers. Cette machine répond parfaitement au marché des albums de finissant et des bandes dessinées avec 2 ou 3 sections.

février 2019

Installation d’une nouvelle colleuse

Installation d’une toute nouvelle colleuse Kolbus KM 610a fabriquée selon nos exigences en Allemagne. Cet ajout accroît notre capacité de production en thermoreliure de 60% en plus de nous permettre d’offrir de la reliure caisse avec de la colle PUR, de la reliure Layflat et Suisse.

Un investissement majeur pour soutenir la croissance de la demande dans le domaine du livre.

novembre 2018

Nomination de Gypsi Gagnon

Nomination de Gypsi Gagnon au poste de Contremaître aux opérations avec les responsabilités suivantes :

  • Planifier et organiser le travail du quart de soir
  • Assurer un support technique à l’administration, aux clients et aux opérateurs
  • Planifier l’entretien préventif avec le mécanicien interne et les sous-traitants

Cette nomination s’inscrit dans sa progression chez Multi-Reliure après s’être démarqué comme chef opérateur en thermoreliure. M. Gagnon est avec l’entreprise depuis septembre 2006.

août 2018

Août 2018 – Balemaster

Ajout d’une presse horizontale automatique de 2 tonnes Balemaster pour optimiser la gestion et la mise en ballots du papier. En mettant en ballots nos rebuts de papier nous maximisons la valeur de revente aux recycleurs et surtout nous éliminons l’enfouissement. Multi-Reliure est un partenaire de premier choix soucieux de l’empreinte environnementale de ses opérations; le recyclage est au cœur de nos préoccupations!

février 2018

Février 2018 – FeedMaster3840

Ajout de chargeurs automatiques de sections FeedMaster3840 sur notre colleuse Kolbus KM 473. Cet ajout permet d’augmenter la vitesse de production tout en diminuant l’effort physique requis par les opérateurs pour charger des bâtons de sections pouvant peser plus de 100lbs. Un autre investissement qui démontre la volonté de Multi-Reliure d’accompagner nos clients imprimeurs dans leur développement.

février 2018

Février 2018

Multi-Reliure offre maintenant une solution efficace pour le recyclage de spirale plastique via sa division Spiraplast.

Notre équipe a développé une méthode permettant d’incorporer près de 20% de PVC recyclé à notre recette de filament noir. Les imprimeurs, les centres de copies et les ateliers de reliure peuvent maintenant recycler leurs surplus de spirales qui s’accumulent.

C’est une manière écologique d’en disposer tout en récupérant quelques dollars. Pour éviter les frais de transport, il suffit simplement d’ajouter vos boîtes de surplus avec une commande de reliure.

novembre 2017

Novembre 2017

Afin de soutenir la cadence exigée par les plus longs tirages provenant des presses rotatives qui fournissent le matériel en bâtons, Manutention Rive-Sud a procédé à l’installation d’un pont roulant de 30 mètres avec deux potences électriques Demag.

Cet ajout nous fait gagner en efficacité et diminue le risque d’accident de travail lié à la manipulation des bâtons pouvant peser plus de 100lbs. C’est une étape de préparation en vue d’ajouter des alimenteuses automatiques de sections en 2018.

juin 2017

Juin 2017

C’est lors du 35ième Gala Gutenberg qui se tenait à Montréal le 1er juin que Multi-Reliure s’est vu remettre le prix Gutenberg pour la réalisation d’un livre pour son client Novagraf Marketing dans la catégorie Ennoblissement Défi technique.

Ce prix prestigieux est le fruit d’un travail d’équipe et d’une maîtrise des techniques de reliure mais aussi de la qualité du design des concepteurs.

Vidéo de la pièce gagnante : Gala Gutenberg 2017

avril 2017

L’imprimerie, c’est fini . . .

Vous faites encore des livres?

Dès que je mentionne que mon entreprise produit des livres, la réaction est presque toujours la même: l’imprimerie, c’est fini… C’est une perception très répandue dans la société et fortement véhiculée dans les médias. C’est comme réconfortant de dire qu’on n’a plus besoin de produits imprimés, que tout se passe en ligne. La réalité est toute autre et l’imprimerie s’est positionnée différemment dans nos vies.

Il y a environ 50 000 personnes qui travaillent en imprimerie au Canada. Ce nombre diminue depuis 10 ans mais se stabilise suite aux nombreuses fusions et fermetures d’imprimeries moins performantes. En fait, les imprimerie d’aujourd’hui produisent à une vitesse impensable il y a 15 ou 20 ans faisant diminuer de manière importante les prix, les délais de production et le personnel requis.

Pour la majorité des gens, l’imprimerie est synonyme de journaux, de livres et de cartes d’affaires.

Depuis le tournant du siècle, on constate l’évolution et la présence grandissante des produits imprimés. Voici des choses imprimés qu’on ne voyaient pas avant l’avènement de l’ère numérique : des canettes imprimées qui indiquent la température de la bière, des tapis d’entrée de commerce et des vitrines complètes personnalisés, des livres couleur en petite quantité jusqu’à une seule copie, des étiquettes sur tout, des magazines ultra-spécialisés qui s’adressent à un petit auditoire, des bannières et des objets à tous les points de vente, des vêtements ou tissus avec motifs imprimés de grande qualité, des contenants de toutes formes et matériaux imprimés avec de la couleur et des images, des états de compte et factures entièrement personnalisés, des catalogues en fonction de vos habitudes d’achats, sans oublier l’impression 3D, etc

Le livre est toujours présent malgré ce que les médias laissent croire. La place du numérique est là pour y rester mais elle cesse de progresser de manière marquée depuis quelques années. L’aspect négatif environnemental concernant les livres imprimés diminue, les gens comprennent de plus en plus que c’est 100% recyclé et 100% recyclable, ce qui est loin d’être le cas avec nos gadgets électroniques.

Ce qui compte maintenant lors de l’impression, c’est la pertinence du produit.

Avant, pour diminuer le coût unitaire d’un produit et le rendre accessible, il fallait l’imprimer en grande quantité. Maintenant ce n’est plus nécessaire, on imprime la bonne quantité au bon moment et pour le bon marché, ça change complètement la donne. On a juste à penser que dans les années ’80, une séparation de couleur d’une photo 8×10 po pouvait coûter jusqu’à 100$. Imaginez le coût ajouté à un catalogue Sears. Cette étape est complètement éliminée depuis plusieurs années comme la majorité des autres étapes de production associés à la pré-impression.

Bref, quand j’ai plus de 5 minutes pour présenter mon domaine d’activité, les gens comprennent mieux ce qu’est l’imprimerie actuellement. Une visite de nos installations ou de celle d’un imprimeur moderne crée toujours le même impact. Les gens sont renversés par la technologie des machines, la propreté des locaux et la qualité des produits fini. On est loin du temps où un pressier avait une voiture pour travailler et une autre pour sortir la fin de semaine . . .

Ce qui demeure, c’est le besoin de communiquer et l’imprimerie joue ce rôle comme le web, la radio, la télé et tout ce qui sera inventé au cours des prochaines années!

janvier 2017

Janvier 2017

Multi-Reliure continue sa progression en procédant à l’achat des actifs de Spiraplast de Québec. L’entreprise Spiraplast produit un fil de PVC de grande qualité pour l’industrie de la reliure mécanique.  Fondée en 1988 par M. André Primeau, cette entreprise est dotée d’un parc d’équipements qui inclut une ligne d’extrusion Deltaplast D45 et de 4 formeuses de spirales Renz et Bomco.

Tous les équipements sont maintenant intégrés dans les locaux de 57 000 pi2 de Multi-Reliure. L’entreprise offrira ce nouveau produit à ses clients actuels en plus de ceux de Spiraplast qui sont des entreprises de reliure renommées, des centres de copies, des imprimeurs et des bureaux de professionnels au Québec et en Ontario.

‘’Nous sommes fiers d’ajouter cette production à nos opérations.  Il n’y a que 2 autres entreprises au Canada qui produisent des spirales à partir de la granule de PVC. Les relieurs sont toujours sous pression pour livrer dans des temps records. L’intégration verticale est une des solutions pour y répondre,  en plus nous créons de nouveaux emplois au sein de notre équipe polyvalente de 60 employés’’ de déclarer Yvon Sauvageau, président de Multi-Reliure depuis 2008.

novembre 2016

Novembre 2016

Annonce d’un investissement en Développement Durable avec l’installation d’un système de stabilisation de notre facteur de puissance.
Ce système de l’entreprise Power Québec va procurer chez Multi-Reliure une réduction de 134 000 kWh et de 12 060 kg CO2 annuellement.

Cet ajout s’inscrit directement dans la philosophie de l’entreprise afin d’augmenter son efficacité tout en diminuant son empreinte écologique.

juin 2016

Heliomat 78 de CMC

Directement de l’Italie, cette nouvelle encolleuse à plats Heliomat de CMC nous permet d’augmenter la cadence d’encollage à près de 400 mcx/hr afin de soutenir la croissance de la demande dans ce créneau haut de gamme.

Cette machine utilise de la colle froide pour encoller les plats intérieurs de cartables, planches de jeux ou présentoirs. Cette colle assure une longue durée de vie et une adhérence maximale sur tous les types de produits.

La précision du positionnement est réduit à 1/32 po (1 mm) grâce à la détection par fibre optique.

avril 2016

Horizon HOF et SPF

Installation d’une toute nouvelle machine en provenance du Japon!

Cette assembleuse/ plieuse / encarteuse de Horizon nous permet de traiter des travaux imprimés en sections de 4 pages sur presses numériques afin de les préparer à la couture en cahier de 16, 24,32 ou 48 pages selon les spécifications de document.

Cette machine Horizon HOF/SPF automatisée est conçue spécifiquement pour la production d’albums de finissants et de livres cousus en court tirage. Elle traite 12 500 sections de 4 pages par heure. Bénéfice pour le client : rapidité et élimination du risque d’erreur d’encartage

 

janvier 2016

Le cartable, un excellent véhicule pour votre image de marque

Le cartable est un excellent véhicule pour votre image de marque en plus d’être le type de reliure le plus flexible pour faire la mise à jours de votre contenu.

Saviez-vous que le cartable (cahier à anneaux) est souvent tout ce qui reste de votre entreprise suite à un atelier, une conférence, l’implantation d’une nouvelle machine ou d’une formation? Ce détail fort important est trop souvent négligé. On se contente de laisser de la documentation en vrac ou dans un cartable générique que l’on retrouve dans les magasins grande surface en y insérant une feuille personnalisée dans le couvert. Vous investissez beaucoup dans le contenu, il ne faut surtout pas négliger le contenant!

Ce type de produit générique n’encourage pas votre client à conserver vos documents. Le produit est ordinaire et il ne se démarque pas de la masse des autres documents reçus. De plus, ce type de cartable acheté en magasin n’est pas réellement plus économique si vous en utilisez une centaine de copies par année. Comme pour un beau livre, l’impact vient de sa couverture.

Lorsque vous personnalisez votre cartable, il devient un réel outil de vente, un ambassadeur de votre image de marque. Les possibilités sont très grandes pour un graphiste. Pour un travail de base avec une couverture imprimée en couleur, le concept peut se développer pleine surface autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. L’épine ne doit pas être négligée car sur la tablette, c’est ce qui vous identifiera et qui fera ressortir la qualité de votre documentation.

Il existe une multitude de matériaux de recouvrement : du papier imprimé laminé au cuir véritable en passant par les tissus. Saviez vous qu’un cartable peut avoir un dos arrondi style EuroFlex, des capacités de contenu de 1/2″ à 4″, des annaux en D, en D incliné, ronds, des mécanismes pour catalogue déjà relier en reliure Allemande, des trous de pouce à l’épine pour faciliter la sortie de votre relieur en bibliothèque, des portes carte d’affaire, des pochettes pour CD etc.

Bref des possibilités immense pour bonifier l’image de votre d’entreprise!

novembre 2015

Novembre 2015

Afin de soutenir l’augmentation de volume dans la production de cartables (cahiers à anneaux), Multi-Reliure a procédé à l’installation d’une deuxième unité pour la pose de rivet.

La nouvelle Arno 105 vient doubler notre capacité de production en plus d’augmenter la qualité en raison d’un meilleur contrôle de la pression des pistons.

septembre 2015

Septembre 2015

Le 2 septembre, Multi-Reliure tenait une activité de visite industrielle de ses installations. Nous avons eu la chance d’accueillir 10 clients pour une journée bien remplie.

Marquis Gagné, Transcontinental Québec, Litho Chic, FL Chicoine, Imprimerie de la Rive Sud et Marquis Imprimeur étaient nos invités de marque pout l’occasion

 

août 2015

Pourquoi le livre et le magazine papier demeurent populaire?

Il y a maintenant plus de 5 ans (27 janvier 2010) que le iPad a été lancé par Steve Jobs. Ce gadget de Apple est venu mettre le mot « liseuse » sur toutes les tribunes.

Il y avait des liseuses électroniques bien avant le iPad mais l’impact de Apple sur ce marché fut immédiat. Bien que ce n’était pas la meilleure liseuse, Apple a cannibalisé ce segment de marché.

Les années étaient comptées pour le marché du livre et du magazine . . . Pourtant on se retrouve aujourd’hui avec une industrie forte. Évidemment que les volumes de vente ont déclinés mais pas de manière à rendre ce segment de marché non-rentable.

 »Les coûts de production d’un livre ou magazine ont drastiquement diminués
au cours des 20 dernières années. »

En tant que relieur, nous travaillons avec de nombreux imprimeurs spécialisés dans l’édition. Il y a eu des fusions au cours des dernières années et beaucoup d’investissements en nouveaux équipements. C’est un signe certain qu’on mise sur une stabilité du volume de vente voir même une croissance!

Les coûts de production d’un livre ou magazine ont drastiquement diminués au cours des 20 dernières années. Il n’y a plus de numérisations, plus de montage de négatifs, plus d’appareillages de presse durant des heures, la mise en page est plus automatisée, les vitesses d’impression et de reliure ont plus que triplés!

  »Le livre papier requiert un investissement de temps et d’argent ce qui élimine
énormément de publications bâclées. »

Les tirages diminuent grandement mais le nombre de titres augmente rapidement. Il y a un magazine pour chaque créneau et un livre pour chaque sujet. En fait le livre papier donne une grande crédibilité à l’auteur comparativement à n’importe quel blogue. Pour rédiger un blogue (comme je fais actuellement!), on n’a pas à se soucier du risque financier car il y a zéro $ d’impliqué. Par contre le livre papier requiert un investissement de temps et d’argent ce qui élimine énormément de publications bâclées.

Même si les coûts de production ont grandement diminués, ça demeure un investissement! L’auteur d’un livre restera identifié à ce livre de nombreuses années ce qui n’est pas le cas avec les blogues éphémères.

Qu’en est-il du livre électronique?

Il occupe une part certaine dans le monde de l’édition mais plafonne entre 10 et 20% des ventes des éditeurs et plus faiblement en terme de profitabilité. Le livre électronique est un support de plus pour la diffusion d’un livre. Avant il y avait la version rigide et souple, puis la version de poche s’est ajoutée. Voilà que la version tablette bouscule les 3 produits mais sans en remplacer complètement un.

Les lecteurs apprécient l’objet qu’est un livre ou magazine papier. Ils évoquent souvent l’odeur du papier, le plaisir à feuilleter l’ouvrage ou la facilité de partager leurs coups de cœurs sans compter la possibilité d’annoter les marges, de mettre en surbrillance des passages, de découper des articles et de plier les coins des pages marquantes. Bref, l’objet est apprécié.

Il y a aussi la qualité qui est incomparable. Si vous avez la chance de mettre la main sur un magazine des années 1990, vous remarquerez la très grande différence de qualité d’impression, du nombre d’images, de la qualité du papier et de la précision de la reliure. C’est indéniable, les progrès sont remarquables.

En terminant, il y a l’effet environnementale. Les gens comprennent mieux que le papier est un produit recyclé et recyclable tiré du bois qui est une ressource végétale renouvelable. Les montagnes de gadgets électroniques eux, ne le sont pas et ne cessent de s’accumuler avec le rythme sans cesse écourté de désuétude.

En résumé, il n’y a pas une version meilleure que l’autre mais une version qui s’adapte au type de lecteur que nous sommes.

Longue vie au livre dans toutes ses formes car c’est grâce à l’invention du livre que nous avons été en mesure de partager autant de connaissances.

avril 2015

Avril 2015

Un contrôle accrue de notre environnement a été mis en place avec l’ajout d’un système de régulation de l’humidité. Ce système Carel de technologie allemande nous assurera le maintien d’un taux d’humidité de 44% durant toute la saison froide. Cet environnement contrôlé entraîne une qualité accrue dans notre production et une plus grande productivité. Un tel taux favorise l’élimination de la statique, diminue le déplacement de poussières et surtout maintien le papier souple et plat.

mars 2015

Mars 2015

Afin de bien représenter l’ajout de nos nouveaux services (Reliure spirale, reliure Wire-O et production de cartables), Multi-Reliure a refait son site internet. Nous en avons profité pour revoir l’indexation du contenu et mettre à jour le SEO. Une nouvelle section fort intéressante de blogues dans laquelle nous publions des articles sur une base régulière a été ajoutée. Multi-Reliure est plus que jamais présent sur le web.

janvier 2015

Les 4 méthodes de reliure (collé) pour magazine et livre

Multi-Reliure vous présente les quatre méthodes reconnues pour relier un volume de type thermoreliure. Dans cet article, vous apprendrez à les différencier et à reconnaître leurs particularités. Ainsi, vous saurez mieux comprendre la production en thermoreliure, de même que les avantages et les désavantages de chaque méthode.

1- La méthode classique (standard)
Les documents (volumes ou magazines) sont produits, assemblés et collés à l’aide d’une colle chaude thermofusible EVA (ethylene vinyl acetate). La préparation du dos se fait en sciant 1/8 po à l’épine. Ce type de thermoreliure est le plus commun de l’industrie.

La perforation au centre est utilisée uniquement pour aider lors du pliage

La perforation au centre est utilisée uniquement pour aider lors du pliage

La partie de 0,125 po qui sera rogné lors de la reliure

La partie de 0,125 po qui sera rogné lors de la reliure

Avantages :
− Offre un coût de production avantageux
− Permet une production rapide
− Idéal pour les magazines ou les documents de type consommation rapide
− Présente un beau produit fini pour le coût (bon rapport qualité/prix)

Désavantages :
− Plus fragile à l’épine et peut être utilisé pour les productions les plus courantes, ne nécessitant pas de consultations sur du long terme
− Durée de vie limitée (si nous pouvons nous exprimer ainsi)
− Sensible aux changements thermiques, la colle peut se réactiver ou se briser par température très froide ou très chaude

2- La méthode de type grecqué (notch)
Les documents (volumes ou magazines) sont produits, assemblés et collés à l’aide d’une colle chaude thermofusible EVA (ethylene vinyl acetate) sans rognage à l’épine. C’est une perforation du cahier assemblé au dos qui est effectuée de façon mécanique. Ce type de thermoreliure constitue la deuxième façon la plus commune de l’industrie.

Section grecquée. Il n'y aura rien de rogné lors de la reliure

Section grecquée. Il n’y aura rien de rogné lors de la reliure

Il s'agit plus que d'une simple perforation. L'excédant de papier est enlevé pour laisser passer la colle

Il s’agit plus que d’une simple perforation. L’excédant de papier est enlevé pour laisser passer la colle

Avantages :
− Très solide comme produit
− Offre un meilleur résultat que les autres méthodes lorsque des images chevauchent deux pages (spreads), car on n’a pas à gérer de compensation pour le sciage du cahier
− Nécessite moins d’espace sur une feuille de presse, donc offre la possibilité de modifier le format de papier pour optimiser la production
− Permet une économie sur le coût lors de l’impression si le papier est optimisé. − Le coût de production est le même que celui pour la méthode classique

Désavantages :
− Nécessite une grande précision lors du pliage, car une variation rendra visibles les perforations
− Durée de vie limitée
− Sensible aux changements thermiques; la colle peut se réactiver ou se briser par température très froide ou très chaude

3- La méthode utilisant la colle PUR (colle polyuréthane)
Cette méthode de thermoreliure est devenue très populaire depuis 2005 et est couramment utilisée. Ce type de colle est vraiment flexible et très solide. La reliure est produite selon la méthode classique, mais avec l’utilisation de cette colle très puissante. La colle PUR a révolutionné l’industrie de la reliure et de l’imprimerie.

Avantages :
− Beaucoup plus flexible et solide que la colle chaude EVA
− Offre la même vitesse de production qu’une thermoreliure classique
− Utilise une colle stable qui ne peut pas se réactiver à la chaleur ni se briser au froid
− Idéale pour les travaux en papier glacé reliés avec des pages contraires au grain

Désavantages :
− Le coût est en moyenne plus élevé de 5 à 10 % par rapport à la méthode classique (sur le coût de la reliure et non pas sur celui du produit global)
− Nécessite un délai plus long de séchage
− Fragile durant les 24 premières heures à la sortie de la production dans les cas d’urgence (et Dieu sait que nous produisons souvent en urgence!)

4- La méthode de type « cousu »
Cette méthode de production permet de produire des ouvrages de grande qualité et est utilisée pour les ouvrages tels que les dictionnaires, Bibles, catalogues de produits et livres de haute qualité. Ce produit relié est nettement supérieur en tous points. Les documents sont assemblés sans rognage à l’épine. Ils sont cousus à l’aide d’un fil de façon mécanique, et ce, pour une durée de vie et une solidité incomparables.

Bloc de sections cousues avec du fil de nylon

Bloc de sections cousues avec du fil de nylon

Fil visible au centre d'une section. Peut être accompagé d'une montée de colle

Fil visible au centre d’une section. Peut être accompagé d’une montée de colle

Avantages :
− Impossible de voir des pages se détacher du volume
− Flexibilité accrue
− Plus solide sur tous les points

Désavantages :
− Nécessite un temps de production plus long, car l’encartage, l’assemblage et la couture sont des étapes supplémentaires avant la thermoreliure
− Le coût pour la reliure est plus élevé d’environ 50 % par rapport à celui de la méthode classique
− Fil de la couture visible au centre des cahiers

Note : Le coût de la reliure dans la production complète d’un document (volume, magazine, etc.) représente une moyenne de 5 % du coût total. La reliure est un élément souvent négligé qui, pourtant, apporte une valeur ajoutée et offre un produit supérieur lorsqu’elle est bien choisie. Contactez-nous pour avoir plus d’informations sur les nombreux avantages de nos méthodes de production. Un de nos spécialistes vous aidera à prendre la meilleure décision en fonction de vos besoins réels et de votre budget. À bientôt!

décembre 2014

Décembre 2014

Mise en opération de notre département de reliure caisse pour la production de cartables et de présentoirs pour l’industrie de l’échantillonage. Cet installation fait suite à l’acquisition des actifs de Reliure K.D. en juin. Aménagé dans notre usine de Shawinigan, ce département est équipé avec des machines performantes de CMC Italia (HSV-70, Heliomat et Ariemat)

novembre 2014

Adaptez votre design pour la thermoreliure!

Malgré toutes les options disponibles pour améliorer la flexibilité d’un ouvrage, je pense ici à la colle PUR, la couture, la reliure main libre (Layflat ou Otabind) et le respect du sens du grain, un ouvrage relié avec de la colle (thermoreliure) comporte quelques contraintes.
Trop souvent nous voyons des concepts mal adaptés au type de reliure. Des textes se retrouvant à 1/8 po de l’épine, des Spread (image ou texte défilant entre deux pages concécutives) avec des détails importants et des titres dans le joint ou des folios à 1/16 po de la coupe.
Lorsqu’un travail est relié sur une colleuse, il peut y avoir des dizaines de signatures assemblées en un même temps. Toutes ces signatures (sections ou cahiers) ont connu une certaine variation au pliage et/ou à l’assemblage. Certains ajustements doivent se faire au couteau 3 faces pour éviter de couper dans les folios ou dégager les Spreads. Lorsque le concept est bien réalisé, ces ajustements ne paraissent pas mais si le concept ne laisse aucune marge de manoeuvre, tout le monde le voit!

Assurez-vous que l’information au centre ne soit pas critique pour ne pas donner au lecteur l’intention de défaire la reliure pour voir le détail manquant!

Il est facile de constater comment la couverture cache la première page du volume. L'encollage est en générale de 3/8 po (9 mm)

Il est facile de constater comment la couverture cache la première page du volume. L’encollage est en générale de 3/8 po (9 mm)

Il est préférable de conserver une marge d'environ 0,75 po (19 mm) pour une consultation agréable sans contrainte causée par la reliure

Il est préférable de conserver une marge d’environ 0,75 po (19 mm) pour une consultation agréable sans contrainte causée par la reliure

Il n'est pas conseiller de mettre du texte qui chevauche 2 pages. La compensation varie trop en fonction de la montée de colle, de la position des pages dans le volumes, du type de colle, du type de papier, etc

Il n’est pas conseiller de mettre du texte qui chevauche 2 pages. La compensation varie trop en fonction de la montée de colle, de la position des pages dans le volumes, du type de colle, du type de papier, etc

Dans certain cas, un mauvais concept peut mener à des mots incompréhensible et forcera le lecteur à briser le volume pour bien lire ...

Dans certain cas, un mauvais concept peut mener à des mots incompréhensible et forcera le lecteur à briser le volume pour bien lire …

N’hésitez pas à faire valider votre concept par un relieur qui se spécialise en thermoreliure.

 

 

juillet 2014

Juillet 2014

Déménagement de la division de reliure mécanique (reliure spirale et reliure Wire-O) de Reliure Alternative de Québec. Après avoir fait l’acquisition des actifs de cette entreprise, nous avons procédé à l’aménagement d’un local pouvant accueillir un vaste parc d’équipements et une équipe de production spécialisée. L’installation d’une Bielomatik procure à Multi-Reliure un avantage certain dans la production de travaux en Wire-O et spirale métallique car cette machine permet de faire la perforation et l’insertion en une seule étape! https://www.youtube.com/watch?v=weQlEyaNVvc

avril 2014

Investissement chez Multi-Reliure

L’entreprise shawiniganaise Multi-Reliure vient de conclure deux transactions d’importance. L’acquisition de Reliure K.D. et Reliure Alternative permettra de consolider l’entreprise dans son secteur, mais également de créer une dizaine d’emplois.

«Nous avons acquis les actifs de deux entreprises, Reliure K.D. de Longueuil et Reliure Alternative de Québec. Cela fait partie de notre plan de relance», explique Yvon Sauvageau, directeur général de Multi-Reliure, lorsque joint par l’Hebdo la semaine dernière. Ces deux acquisitions représentent un investissement chiffré à 800 000$.a

Multi-Reliure a acheté les actifs de Reliure K.D., spécialisée dans la production de caisse dure et de cartables. «Cela permettra de renforcer ce champ de nos opérations. On faisait ce genre de fabrication pour l’échantillonnage avant, mais dans une moindre mesure. Maintenant, on possédera l’équipement adéquat pour le faire et on pourra mieux desservir nos clients avec cette expertise nouvelle», ajoute M. Sauvageau.Le procédé d’échantillonnage permet de rendre un meilleur aperçu du produit au client dans les dernières étapes de la vente. «On peut penser à tous ceux qui œuvrent dans le domaine du revêtement comme le tapis ou les stores. Les salons de coiffure aussi avec leurs mèches de cheveux en échantillon utilisent la caisse dure pour leur présentation aux clients», précise le directeur général.

Création d’une dizaine d’emplois

Également, Multi-Reliure profitera sous peu de l’arrivée de 10 employés, associés à Reliure Alternative. Le personnel de l’entreprise basée à Québec diminuera, alors que certains employés viendront s’installer à l’usine de Shawinigan

«Cette transaction va consolider nos opérations en reliure spirale Wire-O et permettre de les développer davantage. Reliure Alternative est très sollicitée en termes d’agendas scolaires, par exemple. On a aménagé une superficie de 8 000 pieds carrés pour accueillir ces employés et leurs équipements chez nous», indique M. Sauvageau sur ce déménagement qui prendra lieu le 30 juin. Déjà, l’ajout de ces nouveaux services suscite un intérêt de la clientèle, selon le directeur général.

«Le secteur de la reliure évolue, mais on a confiance puisqu’on occupe une position dominante. On est aussi considérée comme une entreprise dynamique qui fait preuve d’audace», soutient M. Sauvageau. À preuve, Multi-Reliure a débloqué un montant de 150 000$ pour le renouvellement de son parc d’équipements dans la présente année financière.

(Source Hebdo du St-Maurice)

avril 2014

Avril 2014

INVESTISSEMENT. (Source Hebdo du St-Maurice)

L’entreprise shawiniganaise Multi-Reliure vient de conclure deux transactions d’importance. L’acquisition de Reliure K.D. et Reliure Alternative permettra de consolider l’entreprise dans son secteur, mais également de créer une dizaine d’emplois.

«Nous avons acquis les actifs de deux entreprises, Reliure K.D. de Longueuil et Reliure Alternative de Québec. Cela fait partie de notre plan de relance», explique Yvon Sauvageau, directeur général de Multi-Reliure, lorsque joint par l’Hebdo la semaine dernière. Ces deux acquisitions représentent un investissement chiffré à 800 000$.

Lire la suite ….

 

janvier 2014

Janvier 2014

Ajout d’un jogger automatique POLAR RA-4 sur notre couteau principale POLAR 115. Ce jogger automatique prépare du nouveau matériel pour le couteau en même temps que l’opérateur procède au coupage des feuilles. L’alignement précis de la matière à couper et la précision de coupe améliorée jettent les bases d’un du produit final uniforme et de haute qualité. La fonction d’évacuation de l’air améliore la formation de blocs à partir des rames à couper et permet un alignement parfait sur le ‘’Side Guide’’ du pressier.

novembre 2013

Novembre 2013

Augmentation de notre capacité d’estampage (personnalisation) par l’ajout d’une nouvelle Franklin Imprinting Machine. Cette machine permet à l’opérateur de totalement se concentrer sur le positionnement de l’estampage en plus de réviser l’orthographe du nom à estamper alors que la pellicule (foil) est alimentée en continue.

septembre 2013

5 trucs pour produire un livre de qualité!

Nous le savons, produire un livre est souvent l’accomplissement d’un énorme travail. Cependant, nous constatons, en tant que relieur, que tant d’efforts sont ruinés par des choix douteux lors de la conception du produit. De simples conseils de base et un bon encadrement peuvent changer le produit final. Voici 5 trucs pour produire un livre dans les règles de l’art. Ces conseils feront de votre livre un objet plus attirant et plus agréable à lire!

1- Choisir le sens du grain :

C’est probablement la chose la plus sous-estimée lors du choix d’un imprimeur. On demande un prix (le meilleur!) et on compare les prix sans jamais se douter (faute de connaissance et de bons conseils) que le sens du grain des pages a un impact majeur dans le produit fini. Cette particularité est d’autant plus importante pour les papiers plus épais. Le grain du papier joue sur la flexibilité d’un volume.
Si on consulte un livre dont les pages intérieures et/ou la couverture ont été imprimées dans le sens contraire du grain de papier, on obtient une rigidité du produit très désagréable qui force le livre à se refermer et l’empêche de rester à plat. Le sens contraire du grain du papier peut entraîner le détachement de certaines pages du livre. C’est une considération essentielle.
Il est souvent plus dispendieux d’imprimer des cahiers dans le bon sens du grain du papier, car l’imprimeur devra faire des sections de 12 pages et non de 16 pages, entraînant ainsi plus de mises en train et de plaques. Toutefois, avec les choix d’outils dont les imprimeurs disposent aujourd’hui, il est souvent possible d’imprimer sans faire bondir son budget. Il y a également la possibilité de concevoir son livre dans le format paysage, ce qui change l’orientation du grain.

2- Choisir le bon type de reliure :

• Reliure brochée : production très rapide, la moins dispendieuse, mais limitée en nombre de pages à assembler et à relier.

• Thermoreliure (Perfect Bind) : production rapide, épine carrée pour y mettre de l’information visible en bibliothèque, possibilité d’y ajouter des encarts de deux pages. Possibilité de relier plusieurs centaines de pages par volume. Différentes solutions pour la résistance (colle PUR, colle chaude, sections cousues)

• Reliure caisse : couverture rigide de 50 à 120 pts, aspect haut de gamme, souvent cousu, épine carrée ou ronde, pages de garde. Beaucoup de valeur ajoutée sur la couverture avec des cuirs, des textures, de l’estampage et des jaquettes.

• Reliure spirale et Wire-O : possibilité de mélanger plusieurs types de papiers dans un même document, ouverture à 180 degrés, sens du grain moins important. Plusieurs choix de couleurs de spirale et plusieurs types de dos (exposé, semi-exposé, caché). Production lente, exige de plus longs délais et une meilleure préparation d’échéancier en raison des périodes de pointe. Très utilisé pour les agendas.

3- Penser à la conception graphique

Évitez de mettre des images en double page (spread, cross over) avec des détails importants au centre. Il n’y a pas de recette magique pour que cette image soit parfaitement vue sans forcer la reliure et parfois briser l’ouvrage. C’est encore plus désastreux avec du texte qui chevauche les deux pages! En thermoreliure, n’oubliez pas d’ajuster l’image au C2 et au C4 (intérieur du couvert avant et arrière) pour compenser la colle de côté (side glue) qui peut cacher jusqu’à 0,5 po (12 mm) d’image.

Note : Nous vous recommandons de consulter votre imprimeur afin d’obtenir leurs recommandations d’usage pour un produit final à la hauteur de vos attentes.

4- Penser à la solidité requise de la reliure

Il y a des ouvrages qui nécessitent d’avoir une résistance supérieure en raison de leur durée de vie (livres de recettes, ouvrages religieux, dictionnaires, livres scolaires, catalogues, albums de finissants, etc.). Pour assurer la solidité d’un ouvrage, il y a trois facteurs à considérer : le sens du grain, le type de colle (EVA ou PUR) et la couture. Relier un catalogue cousu peut coûter jusqu’à 40 % de plus comparativement à un catalogue produit avec de la colle chaude (EVA), mais la couture est la seule méthode qui garantit l’intégrité de l’ouvrage. Il n’y a pas de possibilité que des pages se détachent, ce qui n’est pas le cas avec de la colle uniquement. Posez-vous la question avant d’éliminer l’option de la couture : que représente ce 40 % du coût en reliure dans la production totale de l’ouvrage (conception, mise en page, photographie, impression, reliure, distribution, etc.)? Est-ce que ça vaut la peine d’investir ce montant et d’avoir l’assurance qu’il résistera à son usage spécifique? Certainement!

5- Tenir compte du délai

Chaque type de reliure requiert un délai de production différent. Dans un échéancier de production complet, nous fixons une date de lancement difficilement déplaçable. On pense au délai d’impression, de correction d’épreuves, mais on sous-estime très souvent le délai lié au type de reliure choisi. Certains types de reliures, comme la reliure caisse ou la reliure mécanique (spirale plastique), nécessitent jusqu’à 8 à 10 jours ouvrables pour la production! Les erreurs en reliure sont très coûteuses et ont des conséquences majeures sur le produit final. Il faut y accorder le temps nécessaire et prendre en compte les périodes de pointe de l’industrie. En espérant vous avoir bien éclairé sur le sujet, on vous suggère de suivre notre blogue!

À bientôt!

mars 2013

Mars 2013

Le 15 mars 2013 se tenait un 5 à 7 à La Cité de l’Énergie de Shawinigan pour marquer le début des activités soulignant notre 25ième anniversaire de fondation. (Louis Baribeau, Yvon Sauvageau, Patrick Pâquet et Pierre Pâquet conjoint de Mme Suzanne Ferron)

février 2013

Février 2013

Déploiement de notre système de soumission « Beisik » chez nos clients majeurs. Procure une autonomie dans la production des soumissions et génère en direct les Layouts pour les couvertures rigides et souples (Estimation).

décembre 2012

Décembre 2012

Un 24ième mois consécutifs sans accidents de travail. Une belle réalisation d’équipe.

mars 2012

Mars 2012

Ajout d’une encolleuse Potdevin pour augmenter la productivité des boîtiers et plats servant à l’industrie de l’échantillonnage.

janvier 2012

jan 2012

Modification machine sur Cermi nous permettant de produire des rabats Flush d’un seul côté (C1 ou C4) en un seul passage. Auparavant nous devions avoir des rabats des deux côtés.

juillet 2011

Juillet 2011

Développement d’une nouvelle version de notre système ERP. Nouveautés : personnalisation des bordereaux de livraison avec les logos du client, confirmation automatique de réception de marchandise via courriel et implantation d’un suivi journalier automatique de l’entrée des commandes.

février 2011

Février 2011

Renouvellement de la convention collective de travail avec nos employés de production (Syndicat des employés de Multi-Reliure S.F. Inc) pour une durée de 5 ans.

juin 2010

Juin 2010

Ajout de 2 unités de pressage sur couseuses. Élimination du plissage pour les catalogues cousues de plus de 1’’.

février 2010

fév 2010

Implantation d’une politique environnementale. L’éclairage de l’usine est remplacé par une version très performante, le tri sélectif du recyclage est étendu à tous les départements (incluant l’administration), l’achat de carton caisse FSC est priorisé, réduction du chauffage par une mise à niveau des coupe-froid des 8 portes de garages.

mai 2009

Mai 09

Modification de l’unité d’application de colle PUR. Maintenant disponible pour des épines de 1/8’’ à 2 ¼’’.

février 2009

12 février 09

Installation d’une assembleuse 12 stations ZU-803 de Kolbus. Vos travaux cousus à grands tirages seront produits plus rapidement et plus efficacement!

décembre 2008

18 déc 08

Installation de deux unités d’insertion automatique de cartes réponses. Cet ajout réduit vos délais puisque vos cartes réponses sont assemblées mécaniquement avec les sections.

novembre 2008

Novembre 2008

Gagnant du 15ième Gala Distinction Entreprise. Catégorie Entreprise manufacturière 26 employés et plus.

octobre 2008
mai 2008

19 mai 08

Mise en opération d’un couteau Cermi XCR 650 de Kolbus. Unique au Canada, ce couteau rend possible la production de couverture souple à rabats en une seule étape. En plus de doubler notre capacité de production, nos opérateurs auront un contrôle optimal sur le positionnement des rabats.

mars 2008

14 mars 08

Remise par l’Office québécois de la langue française d’un Certificat de francisation.

février 2008

fév 08

Notre logo créé en 1990 est remplacé par un nouveau plus actuel et reflétant mieux la nouvelle identité de l’entreprise. Une dénomination anglophone  »Multi Bookbinding » est aussi enregistré pour aider notre développement dans les Maritimes et en Ontario.

décembre 2007

4 déc 07

Visite de l’auteur Bryan Perro lors de la production de son livre: Créatures fantastiques du Québec.

novembre 2007

12 nov 07

Implantation d’un système ERP. Notre nouveau système Beisik>> intègre les soumissions, les dossiers, les bons de commande, le calcul du prix de revient et la cédule de production.

octobre 2007

11 oct 07

Fondaction CSN investit 1,5 M$ dans Multi-Reliure. Cet investissement vient compléter un important financement privé visant le renouvellement de l’actionnariat par le rachat de la succession de la fondatrice de l’entreprise, Mme Suzanne Ferron.

juillet 2006

Juillet 2006

Décès de la fondatrice de Multi-Reliure S.F. Inc, Mme Suzanne Ferron le 10 juillet 2006 des suite d’une longue maladie.

Elle laisse dans le deuil son époux M. Pierre Pâquet et ses enfants : Patrick, Sonia et Solanie Pâquet en plus de tous ses employé(e)s.

mars 2006

4 mars 06

Inauguration de notre deuxième ligne de thermoreliure Kolbus KM 473. En plus de doubler notre capacité de production, cette unité de production nous permet de relier des travaux avec une épaisseur de 3/32 » avec une cadence de 8 000 volumes à l’heure.

mai 2005

Mai 2005

Gagnant pour une deuxième année consécutive du Grand Gutenberg 2004. Mme Suzanne Ferron en compagnie de son fils, Patrick Pâquet à la gauche de la photo.

mai 2004

Mai 2004

Gagnant du Grand Gutenberg 2003.

C’est la première fois dans l’histoire de ce gala que le grand prix est remis à un relieur et non à un imprimeur.

février 2004

22 fév 04

Ajout d’un procédé d’application de colle PUR de Nordson sur unité de thermoreliure KM 470. Ce type de colle aidera grandement les imprimeurs aux prises avec l’impression de travaux sens contraire au grain.

novembre 2003

15 nov 03

Un troisième projet d’agrandissement porte la superficie totale de l’entreprise à 56 000 pi2.

octobre 2003

12 oct 03

Ajout d’une troisième unité de production de couture Müller Martini Inventa Plus. Cette machine à une cadence de production pouvant atteindre 200 sections par minute et un système optique éliminant les risques d’inversion et de saut de sections.

mars 2002

22 mars 02

Début de la production avec notre nouveau laminoir GBC 8332 Genesis. Cette machine nous permettra d’offrir un service clé en main pour leurs travaux. Plus besoin de recourir aux services de lamineurs de Québec ou Montréal.

janvier 2002

12 janv 02

Investissement majeur pour compléter l’automatisation de notre ligne de reliure caisse. 2 machines de Kolbus s’ajoutent à notre parc d’équipement : Emboîteuse BF 527 et Couverturière Chronos. Avec ce choix, Multi-Reliure se positionne clairement comme le plus important relieur indépendant d’ouvrages à couverture rigide au Canada.

septembre 2001

Sept 01

Un second projet d’agransdissement de 28 500 pi2. Nouvelle superficie totale de 40 000 pi2

août 1996

Août 96

Déménagement dans de nouveaux locaux de 16 000 pi2 après 8 années passées au 1045, avenue de la Fonderie à Shawinigan.

mars 1988

Mars 1988

Démarrage de l’entreprise dans les locaux situés au dessus du garage municipale de Shawinigan, rue de la Fonderie.

Visionnez la galerie d’images jointe